EXHIBITION | Noli me tangere | 14 FEB. - 17 MAR. 2019

ABBATOIRS DE BOMEL | Traverse des Muses 18, 5000 Namur
 (BE) |

14 FEB. - 17 MAR. 2019 |


Benjamin Verhoeven | 50.000 SCANS

Group exhibition with Lázara Rosell Albear, Roger Ballen, Claude Cattelain, Pieter De Clercq, Nancy Moreno and Benjamin Verhoeven.


Curated by Tania Nasielski.


Le titre ('Ne me touche pas' en français) est, dans l’histoire biblique, la phrase prononcée par Jésus à Marie-Madeleine lorsque celle-ci veut le toucher pour s’assurer de son existence réelle. C’est aussi un chapitre du Corpus de Jean-Luc Nancy sous-titré «Essai sur la levée du corps».


Faisant référence à la corpo-réalité, ces mots indiquent en même temps la présence du corps et son absence. Ils suggèrent tout à la fois ce que l’on peut toucher ou non et la perception que l’on peut en avoir – et, partant, interrogent la perception du visible, du sensible, du tangible, et leur représentation dans le monde d’aujourd’hui. Ils se font aussi clin d’oeil aux êtres qui autrefois ont traversé ce lieu.


Les Abattoirs de Bomel, devenus centre culturel et espace d’exposition, sont chargés de leur histoire, dont la trace et la mémoire visibles ont cependant disparu – hormis quelques détails signifiants dans la signalétique des salles.


Le projet d’exposition s’est développé avec les artistes, en relation avec le contexte, l’histoire du lieu. Relation sous-jacente, habitée en filigrane.


L’anatomie fragmentée et recomposée, une qualité de présence (dés)incarnée, font écho aux singularités du lieu, demeurant un champ ouvert aux déplacements spatiotemporels ou sociopolitiques.


Les installations, peintures, vidéos, architectures, oeuvres performatives présentées ont en commun une certaine aura évoquant la « unheimlichkeit » de Freud, cette inquiétante et à la fois familière étrangeté.

Le corps (physique, digital, architectural), qui est aussi celui d’un monde en mutation, retrouve ici une présence dans l’espace d’exposition autrefois lieu d’abattage.


Tania Nasielski, commissaire de l’exposition



Artist Benjamin Verhoeven elaborates on his work

Exhibition view: 'noli me tangere'

More info